Our Location

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Le collagène, votre allié santé pour des articulations en pleine forme !

Prendre soin de ses articulations est essentiel pour rester mobile et actif tout au long de la vie. Pourtant, avec l’âge, il est fréquent de ressentir des raideurs, des douleurs ou des craquements qui peuvent limiter nos mouvements au quotidien. Le collagène, une protéine naturellement présente dans notre organisme, se révèle être un précieux allié pour maintenir des articulations en bonne santé et retrouver confort et souplesse.

Collagène et articulations : une relation étroite


Le collagène est une protéine fibreuse qui joue un rôle crucial dans la structure et le maintien de nombreux tissus de notre corps, notamment la peau, les os, les cartilages, les tendons et les ligaments. Véritable « ciment » de l’organisme, il assure la cohésion, la résistance et l’élasticité de ces tissus.

Au niveau des articulations, le collagène est particulièrement important car il entre dans la composition du cartilage, ce tissu souple et résistant qui recouvre les extrémités des os et permet des mouvements fluides et sans douleur. Le collagène de type II est le principal constituant du cartilage, il lui confère sa résistance à la traction et aux pressions. On retrouve également du collagène de type I dans les ligaments et les tendons qui entourent l’articulation pour la stabiliser.

Malheureusement, avec l’âge, la production naturelle de collagène diminue progressivement : elle décroît d’environ 1,5 % par an à partir de 25 ans. Cette baisse est accentuée chez les femmes après la ménopause en raison de la chute des hormones. Le stock de collagène dans les articulations s’appauvrit, le cartilage devient plus fin et friable, sa capacité d’amortissement des chocs diminue. Résultat : l’usure du cartilage s’accélère, le risque de développer de l’arthrose augmente et les douleurs apparaissent. C’est pourquoi il est intéressant d’envisager de prendre du collagène pour préserver son capital articulaire.

Sulfate de glucosamine 
Cellulaire 
Extracellulaire 
Colonne vertébrale 
Hanches 
Osseuses 
Msm 
Rides 
Hydrolyse 
Membrane synoviale 
Dégénérescence 
Matrice extracellulaire 
Ostéo 
Problèmes articulaires 
Reine des prés 
Élastine 
Molécule 
Proline 
Ridules 
Digestif 
Élasticité de la peau 
Traumatismes 
Douleur articulaire 
Sulfate de chondroïtine 
Apports 
Vertébrale 
Surpoids 
Cicatrisation 
Fermeté 
Origine marine 
Ortie 
Arthrose du genou 
Polyarthrite 
Silice 
Acides gras 
Acide aminé 
Bambou 
Formation du collagène 
Rides et ridules 
Aliments riches 
Derme 
Soulagement 
Biodisponibilité 
Cellulite 
Fibroblastes 
Oxydatif 
Crèmes 
Stress oxydatif 
Production de collagène 
Glucosamine et chondroïtine 
San

Les bienfaits du collagène pour soulager les douleurs articulaires


De nombreuses études scientifiques se sont penchées sur les effets d’une supplémentation en collagène sur les articulations douloureuses et les résultats sont encourageants. Il a été montré que le collagène hydrolysé, c’est-à-dire réduit en petits peptides facilement assimilables par l’organisme, pouvait agir à plusieurs niveaux :

  • Il renforce le cartilage en stimulant la synthèse de collagène par les cellules articulaires (chondrocytes) et en freinant sa dégradation par des enzymes comme les collagénases. Le cartilage est ainsi plus épais, plus résistant et mieux hydraté, ce qui lui permet de mieux amortir les chocs et les pressions. Des études ont montré qu’une supplémentation en collagène hydrolysé augmentait la densité et le volume du cartilage.
  • Il favorise la lubrification des articulations en stimulant la synthèse d’acide hyaluronique, un composant essentiel du liquide synovial qui agit comme un « lubrifiant » entre les surfaces articulaires. Les mouvements sont ainsi plus fluides et les frottements réduits.
  • Il contribue à la réparation des micro-lésions du cartilage grâce aux peptides de collagène qui attirent et activent les cellules réparatrices (chondrocytes). Les peptides servent aussi de « briques » pour reconstruire la matrice cartilagineuse endommagée.
  • Il exerce des propriétés anti-inflammatoires en freinant la production de cytokines pro-inflammatoires et en stimulant celle de cytokines anti-inflammatoires. L’inflammation chronique de bas grade est un facteur d’aggravation de l’arthrose.
Notre dossier :   Comment se forme les fibres de collagène ?

Plusieurs études cliniques ont montré que la prise régulière de collagène hydrolysé (à raison de 5 à 10g par jour) permettait de réduire significativement les douleurs liées à l’arthrose, en particulier au niveau du genou, et d’améliorer la mobilité articulaire. Une étude a même conclu qu’une supplémentation de 12 semaines en collagène était aussi efficace que la prise d’anti-inflammatoires pour soulager les douleurs arthrosiques. Et l’avantage, c’est que le collagène est très bien toléré, contrairement aux anti-inflammatoires qui peuvent provoquer des effets secondaires digestifs ou rénaux.

Les effets bénéfiques du collagène sur les articulations sont généralement ressentis après 1 à 3 mois de cure régulière. Il est donc important d’être patient et constant dans la prise. Les besoins en collagène varient en fonction de l’âge, de la sévérité de l’atteinte articulaire et du niveau d’activité physique. Les sportifs et les personnes âgées peuvent avoir des besoins accrus.

Quel type de collagène choisir pour vos articulations ?

Il existe différents types de collagène, numérotés de I à XXVIII, qui se distinguent par leur structure et leur localisation dans l’organisme. Pour les articulations, les types de collagène les plus pertinents sont :

  • Le collagène de type I, le plus abondant de l’organisme, que l’on retrouve surtout dans la peau, les os et les tendons.
  • Le collagène de type II, principal constituant du cartilage articulaire.
  • Le collagène de type III, présent dans les tissus conjonctifs comme les muscles, les vaisseaux sanguins et la peau.

Ces types de collagène sont présents dans différentes sources animales (bovins, porcs, volailles, poissons…). Mais il est préférable de privilégier le collagène marin, issu de poissons d’élevage, car il est mieux absorbé par l’organisme grâce à sa faible masse moléculaire et contient des peptides bioactifs spécifiques. De plus, le collagène marin est souvent considéré comme plus « propre » et durable que le collagène bovin ou porcin.

Notre dossier :   L'hydrolysat de collagène : le secret de la jeunesse éternelle ?

Sous quelle forme choisir son complément de collagène ?

Le plus important est de veiller à ce que le collagène soit hydrolysé, c’est-à-dire « pré-digéré » en petits peptides pour une assimilation optimale (90% contre 27% seulement pour le collagène natif). Le collagène hydrolysé se présente généralement sous forme de poudre à diluer, mais on peut aussi le trouver en gélules ou en liquide. La poudre a l’avantage de pouvoir se mélanger facilement dans n’importe quelle boisson.

Comment intégrer une cure de collagène dans votre routine ?


Il n’y a pas d’âge idéal pour commencer une supplémentation en collagène, cela dépend de l’état de vos articulations. En prévention, on peut commencer vers 30-35 ans, âge auquel la synthèse de collagène commence à diminuer. En cas de douleurs établies (arthrose), mieux vaut ne pas attendre pour mettre toutes les chances de son côté.

La dose efficace est de 5 à 10 grammes par jour, à prendre de préférence le matin à jeun pour optimiser l’absorption. Pour un effet optimal, il est recommandé de suivre une cure d’au moins 3 mois, à renouveler si besoin 2 à 3 fois par an. Et pour booster les bienfaits du collagène, on veille à l’associer à de la vitamine C qui stimule sa synthèse.

La poudre de collagène étant sans saveur, elle se mélange facilement dans une boisson froide ou chaude (eau, jus, smoothie, thé, café, soupe…). En cuisine aussi, le collagène se glisse dans de nombreuses recettes. Quelques idées : un smoothie banane-myrtilles-collagène pour un petit déjeuner anti-âge, une soupe de potiron réconfortante avec une cuillère de collagène, des boulettes énergétiques au collagène et aux amandes pour le sport, ou encore un chocolat chaud du soir avec une touche de collagène. De quoi se faire plaisir tout en prenant soin de ses articulations !

Notre dossier :   Acide hyaluronique et collagène : le combo gagnant

Le collagène, votre allié santé pour des articulations en pleine forme !


Le collagène est sans conteste un allié precieux pour retrouver des articulations en pleine forme et mobiles. Mais pour une efficacité optimale, privilégiez un collagène marin hydrolysé à prendre en cure, sans oublier d’adopter une approche globale combinant alimentation anti-inflammatoire, activité physique adaptée et gestion du stress. C’est la clé pour préserver son capital articulaire le plus longtemps possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *